– CAMPAGNE IDENTIFICATION –

L’APIC, lance sa première campagne de communication digitale pour mettre en lumière l’avancée que représente l’identification des cycles, qui se traduit par le marquage et l’enregistrement des vélos dans le Fichier National Unique des Cycles Identifiés (FNUCI). Le double objectif de ce dispositif est de dissuader les malfaiteurs et de faciliter la restitution des vélos à leurs propriétaires.

L’obligation d’identification des vélos neufs depuis le 1er janvier 2021, et depuis le 1er juillet pour les vélos d’occasion, vendus par un commerçant, a été créée par la Loi d’Orientation des Mobilités – dite LOM – qui traduit les ambitions du plan Vélo. Élément clef de la stratégie de lutte contre le vol des vélos, l’identification doit désormais être largement appropriée par les commerçants et les
propriétaires de vélos !

Parallèlement à cette campagne digitale, l’APIC lance un concours photo sur Instagram sur le thème #MonVéloEstUnique. Rdv le 1er mars 2022, pour connaître les gagnants du tirage au sort du
concours, dont le règlement est consultable ICI 

Plus d’information relative au marquage et à l’enregistrement de votre vélo : FAQ.

 

L’APIC recrute : Coordinateur.rice de projets

L’Association de Promotion et d’Identification des Cycles et de la mobilité active (APIC) a pour mission d’administrer le Fichier National Unique des Cycles Identifiés (FNUCI), qu’elle a créé en 2020 afin de gérer l’identification des cycles (www.maiavelo.fr). Elle porte également la promotion de l’usage du cycle à travers le collectif et l’opération « Mai à Vélo » (www.maiavelo.fr). Co-présidée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette et l’UNION Sport & Cycle, à l’origine de sa création, l’APIC rassemble un collectif d’acteurs économiques, associatifs et institutionnels engagés pour le développement de la pratique cyclable et dans le projet de structuration de la filière vélo.

Vous êtes à la recherche d’un poste stimulant, avec des missions variées, dans lequel vous pourrez vous investir. Vous êtes efficace, autonome et favorable au télétravail. Alors ce poste est fait pour vous ! Merci d’envoyer vos candidatures à l’adresse : contact@maiavelo.fr

Vous travaillerez sous la responsabilité de la Déléguée générale sur l’identification des cycles et la préparation de la troisième édition de Mai à vélo. Vous pourrez aussi intervenir ponctuellement en back-up sur d’autres dossiers liés à la direction de l’APIC ou à la coordination de Mai à vélo, ainsi qu’auprès de l’équipe projet sur des missions liées à la structuration de la filière économique du vélo en France.

Dans le cadre de l’organisation de la 3ème édition de Mai à Vélo :

– Développer et animer le réseau des partenaires nationaux et locaux, nouveaux ou déjà existants (institutionnels ou privés)

– Planifier et organiser des temps de rencontres pour mobiliser et fédérer autour de Mai à Vélo

– Participer à la construction des outils opérationnels de Mai à Vélo

– Contribuer au suivi et à l’évaluation de l’événement

Dans le cadre de la gestion du FNUCI et de la promotion de l’identification des cycles

– Planifier, organiser et suivre les groupes de travail avec les opérateurs

– Suivre avec le prestataire externe le développement des nouveaux applicatifs liés au FNUCI

– Contribuer à la réflexion stratégique et au développement du plan de communication de l’APIC

Infos pratiques :

Début : 1er février 2023

Durée : CDD – jusqu’au 31 juillet 2023 – possible CDI par la suite

Lieu : Télétravail, dans la région Toulousaine de préférence

Rémunération : A définir selon le profil du candidat

Profil recherché :

Formation Bac+3 minimum / expérience exigée

Bonne organisation

Connaissance des logiciels PAO (Indesign, Photoshop, Illustrator)

Maitrise du Pack Office (Word, Excel, PowerPoint)

Aisance relationnelle

Bonnes qualités rédactionnelles / Orthographe irréprochable

Autonomie et travail en équipe

Dans le cadre des projets de développement de l’APIC, la maitrise de l’anglais sera nécessaire

La France loin derrière ses congénères européens en matière d’investissements en faveur du développement de l’usage du vélo…

En Décembre 2022, l’European Cyclist Federation (ECF) publie un rapport sur les mesures financières que les gouvernements européens mettent en œuvre pour soutenir la croissance de l’utilisation du vélo d’ici 2023. La France se classe 21e sur 27 pays pour l’investissement annuel total par habitant.

L’Alliance pour le vélo, comme cité dans son livret blanc, lance un défi au gouvernement français d’investir au moins 2,5 milliards d’euros sur 5 ans afin de doubler le patrimoine cyclable de la France d’ici la fin du quinquennat.

En 7 ans, soit de 2014 à 2020, la France a reçu pas moins de 244,3 M€ de fonds européens pour investir dans le développement du vélo, contre 131,3 M€ pour l’Allemagne ou encore 88 M€ pour l’Italie.

En additionnant les investissements nationaux et les fonds européens, l’investissement annuel total par habitant n’atteint que 1,2 € en France (l’un des plus faibles en Europe). C’est :

  • 4,4 fois moins que l’Italie (5,3 €),
  • 7,7 fois moins que l’Allemagne (9,2 €),
  • 11,3 fois moins que les Pays-Bas (13,6 €),
  • 30 fois moins que l’Irlande (36 €).

C’est dans ce contexte alarmant que l’Alliance pour le vélo interpelle le Gouvernement sur la nécessité d’investir davantage dans le cyclisme, et a envoyé une lettre au Premier Ministre, Mme Elizabeth BORNE, le jeudi 5 janvier 2023.

Retrouvez ce courrier ci-dessous :