Association de promotion et d’identification des cycles et de la mobilité active

Selon une étude de l’INSEE de 2017, plus de 300 000 vélos sont déclarés volés chaque année.
Sur les 100 000 retrouvés, très peu sont restitués à leurs propriétaires, faute d’identification possible. Pour lutter contre cette situation, l’Etat a rendu obligatoire l’identification de tous les cycles vendus par des commerçants. Les données des propriétaires et de leurs cycles seront conservées au sein d’un « Fichier National Unique des Cycles identifiés ».
Il s’agit de l’une des avancées majeures du projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), dédié aux mobilités actives.
L’objectif de cette mesure, qui prendra effet à partir du 1er janvier 2021 est de dissuader les malfaiteurs et faciliter la restitution des vélos à leurs propriétaires.
Elisabeth Borne, alors Ministre de la Transition écologique et solidaire, « affiche une ambition inédite pour faire du vélo un mode de déplacement à part entière. Pour y parvenir, la lutte contre le vol est un des axes prioritaires du plan vélo, car nous savons que cela dissuade trop de nos concitoyens. La généralisation progressive de l’identification va constituer un progrès concret qui facilite la vie des cyclistes. »